20/03/2008

Avec son nouveau GPS haut de gamme, Navigon prend une longueur d'avance

Belle finition, reconnaissance vocale, puissants composants et cartographie en relief ne sont qu'une partie de ses atouts.
decoration
Le 8110 de Navigon débarque et il ne devrait pas passer inaperçu. Avec sa finition en acier inoxydable brossé et son large écran de 12,1 cm (16/9e), ce nouveau GPS en met plein la vue. Autre atout, ses fonctions ne sont pas en reste, loin de là même ! Tout d'abord, Navigon met en avant la reconnaissance vocale, développée en partenariat avec la société Nuance. Pour rappel, cette société est à l'origine de cette fonction sur les TomTom GO haut de gamme. Quoi qu'il en soit, sur le 8110, il serait possible de dicter une adresse d'un seul tenant, alors qu'il faut procéder par étapes chez ledit concurrent.

Ce n'est pas tout, puisque ce produit Navigon embarque les cartes routières de 38 pays qui, grâce à la fonction Panorama View 3D, s'affichent en relief. Les dénivelés, les ponts ou encore les tunnels y sont représentés de façon hyperréaliste dans le but d'offrir de meilleurs repères. En revanche, rien n'est indiqué sur l'intégration de quelconques monuments en 3D par exemple. A cela s'ajoutent les fonctions Reality View Pro et Lane Assistant Pro. Deux fonctions que l'on connaissait déjà chez Navigon - sur d'autres GPS utilisant le logiciel Mobile Navigator de Navigon - et qui auraient été optimisées. Le rôle de ces fonctions est toujours le même : améliorer et simplifier la navigation. Ainsi, la fonction Reality View Pro affiche les sorties et échangeurs autoroutiers grâce à une « image » fidèle à la réalité. Le Lane Assistant Pro, indique, quant à lui, clairement à l'écran la voie à suivre lors d'une bifurcation ou d'un croisement.

Fort de sa fusion avec ViaMichelin, le constructeur intègre un module info trafic TMC Pro. On bénéficie ainsi d'informations sur l'état du trafic sur une grande partie des routes de France. Dans un souci d'esthétisme, l'antenne radio servant à récupérer les messages radio (FM) est intégrée au fil du chargeur allume-cigares. Il n'y a aucun fil à coincer le long du tableau de bord. Multimédia et communicant, le Navigon 8110 intègre un transmetteur FM pour diffuser les sons du GPS sur les enceintes du véhicule par l'intermédiaire de l'autoradio, un module Bluetooth pour passer ses appels depuis son téléphone portable ainsi que des fonctions de lecteur MP3 et visionneuse de photos. Il est d'ailleurs possible de lire ces fichiers multimédias depuis une carte mémoire SD ou bien depuis la mémoire interne de l'appareil (512 Mo).

Enfin, pour que tout se passe bien, Navigon ne néglige pas l'essentiel, à savoir les performances système. Grâce au processeur cadencé à 533 Mhz et la mémoire vive de 128 Mo, ce GPS devrait être particulièrement agréable à utiliser.

Le Navigon 8110 sera disponible au printemps 2008 au prix public de 449 euros, un prix plutôt intéressant pour ce produit très prometteur. De plus, ce prix inclut la mise à jour des cartes routières tous les trois mois, pendant deux ans.
 
Pour :

- Finition du produit
- Reconnaissance vocale
- Processeur 533 MHz
- Cartes de 38 pays
- Info trafic
- Transmetteur FM intégré
- Bluetooth intégré
- Affichage en relief
- Prix intéressant
- Mise à jour des cartes
 
Contre :

- Rien
Caractéristiques techniques > voir toutes les caractéristiques
Taille de l'écran (diagonale en cm) 12,1
Logiciel GPS Navigon MobileNavigator
Cartes livrées Europe
Radars fournis Oui
Info Trafic Oui


Vu sur le site 01.net.

 

Leonas 

 

11:51 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : navigon 8110, gps |  Facebook |

19/03/2008

Promo SportShop


Opération Spéciale GARMIN du 19 au 31 mars
GPS acheté => Cartographie offerte

Logo Sportshop.fr

SUPERPACK Rando + Routier GPSMAP 60csx
Garmin
GPSMAP 60csx + Cartographie GPSTopo + Cartographie routière France + Piles rechargeables
Votre prix : 499.00 € au lieu de 652.00 € - Economisez 153.00  € - Plus d'info - D'autres produits Garmin

PACK Rando eTrex Vista HCx
Garmin
GPS eTrex Vista HCx + Cartographie GPSTopo + Carte Mémoire MicroSD 1Go + housse de protection
Votre prix : 384.00 € au lieu de 506.90 € - Economisez 122.90  € - Plus d'info - D'autres produits Garmin

PACK Routier eTrex Legend HCx
Garmin
GPS Etrex Legend HCx + Cartographie routière CityNavigator Europe sur carte mémoire préchargée
Votre prix : 319.00 € au lieu de 458.00 € - Economisez 139.00  € - Plus d'info - D'autres produits Garmin

PACK Rando eTrex Summit HC
Garmin
GPS eTrex Summit HC + Cartographie GPSTopo
Votre prix : 319.00 € au lieu de 408.00 € - Economisez 89.00  € - Plus d'info - D'autres produits Garmin

PACK Rando eTrex Venture HC
Garmin
GPS eTrex Venture HC + Cartographie GPSTopo
Votre prix : 269.00 € au lieu de 348.00 € - Economisez 79.00  € - Plus d'info - D'autres produits Garmin


PACK Rando Colorado 300
Garmin
GPS Colorado 300 + Cartographie GPSTopo + Housse de protection
Votre prix : 600.00 € au lieu de 733.00 € - Economisez 133.00  € - Plus d'info - D'autres produits Garmin

PACK Routier Colorado 300
Garmin
GPS Colorado 300 + Cartographie routière CityNavigator France + Bénélux sur carte mémoire préchargée
Votre prix : 600.00 € au lieu de 638.00 € - Economisez 38.00  € - Plus d'info - D'autres produits Garmin

 

 

Il ne rests plus qu'à faire votre choix !

 

Leonas 

18:08 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : promo, sportshop, gps, cartographie |  Facebook |

11/03/2008

Le Pentagone fait retirer des photos de rues de Google Maps

Le commandement militaire américain considère que des clichés disponibles dans la fonction Street View représentent un risque pour certaines installations militaires.



Google a accédé à la demande du département américain de la Défense et accepté de retirer de Maps, son service de cartographie locale, certaines photographies, disponibles sur Street View, qui proposent un champ de vision de 360° et à hauteur d'homme des rues de trente villes américaines.

Le général Gene Renuart, chef du commandement militaire américain responsable de la défense intérieure, a déclaré jeudi 6 mars que le Pentagone avait expliqué à Google les risques que peuvent représenter certains clichés pour la sécurité de bases militaires.

Nous avons été contactés par l'armée, a confirmé le porte-parole de Google, Larry Yu. Dans les cas où ils ont exprimé des craintes sur des images, nous avons accédé à leur demande. » Les images qui dérangent le Pentagone sont celles qui permettent notamment d'apercevoir les dispositifs de sécurité à l'entrée.

Un service populaire aux Etats-Unis

« On voit où sont tous les gardes. On voit comment les barrières se lèvent et se rabaissent. On voit comment entrer ou sortir des bâtiments, a expliqué Gene Renuart à la presse. Je pense que cela représente un véritable risque pour la sécurité de nos installations militaires. »

Le département de la Défense, qui évalue actuellement le nombre d'images disponibles, a également interdit aux équipes de Google de filmer les bases. « Nous devons prendre la mesure de ce qui se passe et voir comment en atténuer les effets », a déclaré Gene Renuart. Cependant, nombre d'images ayant été prises depuis la rue - qui est un espace public -, l'armée risque d'avoir du mal à obtenir légalement leur retrait.

Street View, proposé depuis le milieu de l'année 2007, est vite devenu populaire auprès de internautes qui s'en servent pour préparer un itinéraire dans un quartier qu'ils ne connaissent pas ou peu. Il a aussi d'emblée déclenché une polémique sur les risques d'intrusion dans la vie privée des personnes ainsi prises en photo dans la rue.

Lu sur 01.net,

 

Leonas


 

 

Vu sur You Tube  Mort de rire Mort de rire Mort de rire ------> Clic sur la photo ----->

decoration

 

09:57 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : street view, google map |  Facebook |

02/03/2008

De retour de l'Event de Mons.

Le bilan de cette journée de géocaching en ce qui me concerne...


 

decoration


 

J'avais prévu de faire 13 caches "anciennes" (et 1 nouvelles publiées à l'occasion de l'event: La Malogne de Patcach ) sur 14, j'en ai trouvé 12 ( 1 didn't find: E42-E19-A7 et 1 pas trouvé par manque de temps: "La cantine des Italiens")
Encore une bonne journée au grand air à la recherche des boiboittes... que du bonheur !

Merci Jajar et Brixmed pour cet event organisé de façon quasi "professionnelle"...

Un accueil chaleureux, une ambiance sympa, et la rencontre d'autres géocacheurs ( Yodabel, Barontoo, SamMouille...) qui met du baume au coeur !

A l'année prochaine pour : " La Confrontation des Géocacheurs III " ... ;-)

Leonas

16:07 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : confrontation des geocacheurs, event, mons |  Facebook |

26/02/2008

Météo Event à Mons ...

Météo pour l'event de ce samedi 1 mars dans la région de Mons...

 

... à prévoir; un k Way et un parapluie, je crois ! 

Météo

 

Leonas 

17:48 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/02/2008

Promo SportShop

Les promos de la semaine...

Garmin Garmin Colorado 300 Garmin Colorado 300 + Cartographie TOPO à -50%
Nouveau GPS outdoor Garmin avec grand écran et joystick révolutionnaire.
648.00 € au lieu de 699.00 € - Plus d'info - D'autres produits Garmin
Colorado 300 sans carto - 599 €

Garmin Garmin GPSTopo 1 IGN Alpes + cadeau Garmin GPSTopo IGN + cadeau
La cartographie Topo détaillée sur votre GPS, maintenant c`est possible!
95.00 € au lieu de 99.00 € - Plus d'info - D'autres produits Garmin

Magellan Magellan Explorist XL couleur Magellan Explorist XL couleur
Vous cherchez le confort avec un grand écran? Le dernier né de la gamme eXplorist vous offre un écran TFT couleur de 8,9 cm de diagonale.
439.00 € au lieu de 589.00 € - Plus d'info - D'autres produits Magellan

Garmin Garmin Nuvi 200 France Garmin Nuvi 200 France
Testé n°1 en AutoPlus et PC Achat déc 07Navigation routière facile et abordable. Cartographie France préchargée. Réception SIRFIII. Ecran tactile et design compact.
134.90 € au lieu de 149.00 € - Plus d'info - D'autres produits Garmin

Garmin Garmin Nuvi 200W France écran large Garmin Nuvi 200W France écran large + Housse avec 50% de remise
Cartographie France préchargée. Réception SIRFIII. Ecran tactile et design compact. Ecran large 4.3'' (11cm).
174.90 € au lieu de 199.00 € - Plus d'info - D'autres produits Garmin

18:45 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : promo, sportshop, gps, garmin, geocaching |  Facebook |

02/02/2008

Garmin Colorado 300

decoration


 

Garmin GPS Outdoor Colorado 300

Ses points forts

  • Nouveau menu pour une navigation simplifiée
  • Prise en main rapide et intuitive grâce au bouton "rock n'Roller"
  • Affichage de la cartographie en 3D (outdoor, routière)
  • Mémoire interne de 384 Mo, extensible via lecteur de cartes SD
  • Compas électronique, altimètre barométrique et capteur de température
  • Transmission des données sans fil vers un PC et entre appareils
  • via technologie ANT+Sport
  • Cardiofréquencemètre, foot pod et capteur de cadence (en option)

Caractéristiques techniques

  • Réception GPS haute sensibilité (réception du signal dans des conditions «extrêmes»)
  • Compatible WAAS/EGNOS
  • Temps d’acquisition moyen : de 15 à 45 sec.
  • Autonomie jusqu’à 16 h suivant utilisation
  • 1000 waypoints avec noms et symboles graphiques
  • 50 routes
  • Sauvegarde de 20 traces actives et 10 000 points de trace
  • Lecteur de cartes SD
  • Connexion PC via port USB
  • Technologie ANT+Sport : transfert sans fil des données d’entraînement vers un PC ou connexion cardio (routes, traces, waypoints...)
  • Visionneuse de photos

Cartographie (en option)

  • Compatible avec les cartographies errestre GPS Topo®, marine BlueChart® g2 Vision et routière City Navigator
  • Calcul d’itinéraires et fonction «Turn by Turn» avec carto routière Navteq

Fonctions supplémentaires (en options)

  • Cardio-fréquencemètre
  • Capteur de cadence / vitesse sans fil : fréquence de pédalage, informations sur la vitesse...

Caractéristiques physiques

  • Dimensions H x L x P : 60 x 139 x 35 mm
  • Poids : 207 gr avec piles
  • Alimentation : 2 piles AA
  • Boîtier étanche conforme à la norme IEC 529 IPX 7
  • Ecran 3"" en diagonale soit 7,6 cm
  • Ecran 65 000 couleurs
  • Résolution : 240 x 400 pixels
  • Rétro-éclairage modulable

Contenu du pack

  • Colorado 300
  • Câble USB
  • Mousqueton avec clip
  • Logiciel MapSource Trip et WayPoint Manager
  • Manuel d’utilisation sur CD-ROM
  • Manuel de démarrage rapide
decoration

Clin d'oeil,  Leonas

16:49 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

11/01/2008

Nouvelle puce pour GPS... Sirf 4 ?

Des GPS qui démarreront en moins de cinq secondes
Le fabricant de puces Sirf vient de dévoiler une nouvelle technologie qui devrait réduire le temps de démarrage des GPS à quelques secondes. Mio a été le premier à en faire la démonstration lors du CES.

decoration

Moins graves que les erreurs d'itinéraires, les temps d'attente souvent très longs au démarrage font partie des principaux défauts des GPS routiers autonomes. Mais peut-être plus pour longtemps. Sirf, le principal fabricant de puces GPS, vient en effet de dévoiler au Consumer Electronics Show de Las Vegas une nouvelle technologie d'acquisition de réception satellite qui devrait y remédier.

Le constructeur Mio est le premier à la montrer en fonctionnement sur ses appareils et annonce un démarrage en cinq secondes dans des conditions optimales. Mais la technologie a vocation à fonctionner sur tous les GPS du marché. Un logo a même été dessiné pour repérer les produits compatibles.

InstantFixII, c'est son nom, est une version améliorée de la technologie InstantFix que Sirf propose déjà depuis deux ans aux fabricants de GPS. Comme la version 1, la version 2 fait partie de la famille des systèmes d'aide à l'acquisition qui utilisent des éphémérides (1) pour anticiper la position des satellites GPS.

Lorsque le GPS démarre, l'appareil consulte ces éphémérides pour scanner en premier lieu les spectres radio utilisés par les satellites. Jusqu'ici, la version 1 d'InstantFix s'appuyait exclusivement sur des éphémérides téléchargées sur Internet et valables pendant sept jours (Mio la propose notamment sur des smartphones GPS capables de se connecter facilement au réseau). La version 2 n'a plus besoin d'accès Internet et elle est en outre plus précise.

Une mise à jour possible pour les anciens GPS

Un algorithme dédié utilise la puce de réception du GPS pour calculer automatiquement, dès que l'appareil est allumé, les éphémérides des satellites. Ces dernières sont conservées précieusement en mémoire pour les redémarrages. Comme elles sont calculées sur le terrain, elles sont plus précises que les éphémérides génériques téléchargées sur Internet. « Dans des conditions optimales, il fallait une dizaine de secondes avec la version 1 pour localiser quatres satellites [et être opérationnel, NDLR]. Avec la version 2, cinq secondes suffisent. Si les conditions sont mauvaises, c'est un peu plus long mais ça reste toujours bien plus rapide qu'un démarrage classique [pour lequel il faut compter une minute dans de bonnes conditions, NDLR]  », explique Samuel Vals, le directeur commercial de Mio en France.

Idéal pour les GPS autonomes qui ne peuvent pas se connecter à Internet. Toutefois, le système a ses limites. Les éphémérides calculées sur le terrain ne sont valides que trois jours et leur efficacité diminue si on s'éloigne de l'endroit où elles ont été établies. « Si on prend le train ou l'avion et que l'on fait plusieurs centaines de kilomètres avec son GPS éteint, ça ne marche plus », reconnaît Samuel Vals.

InstantFix II sera donc avant tout très utile à ceux qui utilisent quasi quotidiennement leur GPS dans leur voiture. Les caractéristiques définitives des premiers modèles Mio équipés (et notamment leur prix) seront dévoilées au salon Cebit, en mars prochain à Hanovre, pour une commercialisation prévue « avant l'été ».

Selon Samuel Vals, les précédents modèles de marque Mio ne pourront pas être mis à jour pour profiter d'InstantFixII, car cette technologie nécessite une modification du matériel. Dommage, car Sirf explique que son innovation fonctionne de concert avec tous les équipements à base de processeurs Sirf StarIII, qui sont les puces les plus répandues sur la dernière génération de GPS autonomes.

(1) Une éphéméride est une table qui donne à intervalles de temps réguliers les coordonnées des planètes, de la Lune et du Soleil. Ici, ce sont les coordonnées des satellites GPS en orbite autour de la Terre qui sont consignées.

Leonas

D'aprés 01.net 

 

14:55 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2008

Nouvelle cache...

Nouvelle cache disponible!

Au Mont de l'Enclus, une nouvelle cache est disponible depuis ce 6 janvier,

 

La légende de Liedericq !

Un FTF déjà réalisé par Lucky Kesjdecoration

 

Leonas 

09:49 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : geocaching, cache, mont de l enclus |  Facebook |

18/12/2007

Bonnes Fêtes à tous !

Bonne fête

11:16 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/12/2007

Neuf GPS à moins de 200 euros.

D'aprés un article sur Micro Hebdo. 

Introduction

 Cela vous dirait de repasser votre permis ?

Pas celui qui vous autorise à conduire. Non. Celui qui vous aide à trouver votre chemin... avec un GPS . Avouez que pour utiliser ces petites merveilles de technologie, mieux vaut savoir comment elles fonctionnent. D'ailleurs, c'est bien simple : du temps de la carte routière, celle que l'on n'arrivait jamais à replier à l'identique, on avait tôt fait de se chamailler en voiture, le conducteur estimant que son ou sa copilote s'y prenait mal. Souvent à tort, parfois à raison.

Et bien, finalement, avec le GPS, la situation n'a pas vraiment changé : quand le ton monte, ce n'est plus pour une question de lecture ou d'interprétation mais à cause d'un problème de réglage. De bouton en menu, de menu en sous-menu, sans parler du vocabulaire technique utilisé par les constructeurs, ce n'est pas toujours très simple. Alors, à quand un permis GPS ?

Simple comme un lave-vaisselle

C'est un fait, il faut acquérir une certaine expérience, se plier à une logique un peu rébarbative et faire preuve d'un minimum de dextérité pour utiliser un GPS. En somme, vous achetez un GPS pour qu'il vous assiste et c'est vous qui devez vous plier à son autorité !

Après tout, pourquoi ne pas rêver d'un GPS qui soit aussi simple à utiliser qu'un lave-vaisselle. Nous avons voulu relever ce défi. C'est pourquoi, plutôt que de céder à la surenchère des fonctions superflues, nous sommes allés directement à l'essentiel et avons confié à nos ingénieurs neuf modèles parmi les plus récents du marché, avec deux mots d'ordre : simplicité et précision. Bref, des GPS sans histoire : on met en marche, on choisit une destination, et on roule... Dit comme ça, cela a l'air simple.

Le bon tempo et pas de fausse note

Et pourtant, de la même manière qu'un bon musicien dégage une impression de facilité quand il joue, le bon GPS est celui qui sait se faire oublier : pas de directives fantaisistes ou ambiguës, pas d'erreurs sur les rues, pas de vrais faux raccourcis qui rallongent... Bref, le bon tempo et sans fausses notes. Et, finalement, ce n'est pas si simple. Que l'on se rassure toutefois, la mission n'est pas impossible : il y a certes quelques ratages mais aussi certains modèles que nous n'avons pas pu prendre en défaut.

A moins de trois semaines de Noël, et après des centaines de kilomètres parcourus par nos testeurs et le dépouillement des mesures du laboratoire, nous vous présentons un dossier qui, espérons-le, vous guidera dans votre choix... avant que vous ne vous en remettiez au GPS pour qu'il vous guide tout court


 

Tableau comparatif
Le tableau suivant présente les résultats des tests effectués en laboratoire et regroupés selon les grandes caractéristiques des produits. Verdict.

 

decoration


 

Nos aventures au volant

Certains GPS sont excessivement bavards, d'autres nous égarent sur des chemins de traverse, en route pour quelques surprises...

 

Au fil des kilomètres parcourus en compagnie de ces GPS, on découvre le petit tic, voire l'énorme TOC (trouble obsessionnel du comportement) de chaque modèle. C'est rigolo au début, agaçant à la fin.

Prenons l'Acer V200. Il vous avertit si vous dépassez la limitation de vitesse. En principe, c'est utile, mais sur ce modèle, c'est insupportable. Cette fonction ne tolère aucune marge. Vous roulez à 92 au lieu de 90 ? Vous tardez à ralentir en entrée d'agglomération ? L'appareil vous rappelle à l'ordre immédiatement. Et parfois, il vous invective alors que vous respectez scrupuleusement le 50 en ville. « Vous dépassez la vitesse autorisée... vous dépassez la vitesse autorisée... » L'avertissement de dépassement de vitesse du Via Michelin est plus drôle : quand on va trop vite, il émet un son ressemblant à un « cot-cot » ou à un « coin-coin »  !

On y rencontre des contradictions !

Les calculs d'itinéraires privilégient les grands axes par rapport aux voies secondaires, et ce n'est pas toujours une bonne idée. Le TomTom One est l'un des pires : face à une rue qui file droit à destination, il préfère vous faire bifurquer vers un boulevard, quitte à ajouter un kilomètre à un trajet qui n'en comptait plus que... deux ! Et il y a parfois les bugs du logiciel. Si on tape Montigny-le-Bretonneux, le Mio C230 n'attendra pas qu'on lui soumette une adresse précise : il indiquera obstinément la mairie et rien que la mairie. Et, sur l'autoroute A12, en rentrant vers Paris, le même Mio C230 nous a dit de « serrer à gauche » tandis qu'à l'écran, la carte nous montrait qu'il fallait prendre à droite ! Quand on connaît le chemin, on s'en sort... D'un autre côté, si l'on connaît le chemin, pourquoi utiliser un GPS


 

On aime, on n'aime pas...
Pertinence des indications, ergonomie, mises à jour des cartes, repérages des radars... ces neufs GPS ont été testés chemin faisant.

 

Garmin Nüvi 200 France

On aime... le kit de montage pour voiture

Minuscule et extrêmement facile à fixer sur le pare-brise, puis aisément orientable afin d'optimiser les conditions de guidage, le kit de fixation du Nüvi 200 apporte un plus indéniable en matière de confort. Y compris quand arrive le moment de le désinstaller

On aime... l'ergonomie optimisée

Si l'on est fâché avec les modes d'emploi, alors le Garmin Nüvi est le GPS idéal pour vous : tout est intuitif. Avec notamment, sur l'écran tactile, des boutons surdimensionnés, facilement accessibles quand on doit garder un oeil sur la route. Le défi que nous avions lancé en termes de simplicité est donc relevé !

On aime... la carte très lisible

Garmin n'a pas lésiné sur le surlignage du trajet en cours afin que l'utilisateur soit certain, à tout moment, d'être sur la bonne route. Attention, cet excès de zèle tend à masquer parfois certains détails très proches de la route. Il faut également saluer la grande profondeur de la vue qui permet d'anticiper les manoeuvres

On aime... la pertinence du guidage

Les recalculs d'itinéraire, nécessaires dès qu'on est confronté à des situations très courantes telles qu'un détour volontaire pour cause d'embouteillage ou quand on se trompe de voie, sont très rapides sur ce modèle et en général pertinents

Cliquez ici pour agrandir l'image

On n'aime pas... les caractères exagérément gros

Trop de lisibilité tue la lisibilité. C'est le cas quand les caractères des inscriptions portées sur la carte sont tellement gros que les mots n'entrent pas entièrement dans l'écran

On n'aime pas... se faire remonter les bretelles

Qu'il est autoritaire, ce GPS ! Preuve que féminité ne rime pas toujours avec douceur, la voix de ce modèle est un peu oppressante. Dommage !

Magellan Roadmate 1200

On aime... le mode de saisie

Non seulement l'appareil annonce oralement les lettres au fur et à mesure de leur saisie, mais les touches inutilisées du clavier disparaissent, elles aussi au fur et à mesure, le logiciel éliminant lui-même les mots impossibles. Cette méthode évite les fautes de frappe... et ça va plus vite

Cliquez ici pour agrandir l'image

On aime... le recalcul efficace d'itinéraire

Tant qu'à faire, autant qu'un GPS choisisse les chemins les plus directs pour aller d'un point à un autre. Dans ce domaine, le Roadmate assure, et en plus, quand il doit recalculer un itinéraire, il le fait vite et bien

On aime... le confort de guidage

Aussi bien au niveau visuel, avec une profondeur de vue bien dosée, qu'au niveau vocal, avec une expression douce et fluide, ce GPS est très agréable. Comme, en plus, la carte est bien contrastée...

On n'aime pas... la cacophonie

Ce modèle ponctue ses instructions de sons divers et variés. Sur le principe, nous n'avons rien contre. Sauf que ces interventions sont parfois difficiles à interpréter. Peut-être qu'après un an de vie commune, on s'y habitue...

On n'aime pas... les recalculs paralysants

C'est un défaut qui touchait couramment les GPS il y a quelques années et qui est toujours là : lors d'un recalcul d'itinéraire, le processeur est tellement sollicité qu'il est incapable de faire autre chose. Résultat : la carte se fige ou prend du retard par rapport à la situation réelle de la voiture

Navigon 2100

On aime... le charme et la courtoisie

Même si ce n'est qu'une machine, ce GPS propose, en marge des itinéraires les plus pragmatiques, des itinéraires de charme, c'est-à-dire bien plus agréables pour les yeux que le duo autoroute-nationale. Pas bête ! Et en plus, la voix est fluide et courtoise

Cliquez ici pour agrandir l'image

Mio C230 Europe

On n'aime pas... l'expression confuse

Fautes de français, phrases absurdes ou maladresses, ce GPS demande plus d'attention que les autres pour être compris. Et ce n'est certainement pas ce qu'on recherche !

Cliquez ici pour agrandir l'image

Acer V200

On n'aime pas... l'absence de radars

Par les temps qui courent, avoir un GPS et ne pas être prévenu à l'approche d'un contrôle de vitesse, c'est un peu dommage...

Cliquez ici pour agrandir l'image

Navman S30

On aime... le guidage vocal

C'est l'un des rares GPS à savoir dire « tout droit » , là où les autres utilisent des expressions comme « serrez à gauche » ou « continuez sur... ». Il peut même enchaîner les instructions dans une seule phrase. On y gagne en compréhension

Cliquez ici pour agrandir l'image

ViaMichelin X960

On aime... la mise à jour des radars

Ce modèle est le seul parmi les matériels testés à proposer gratuitement la mise à jour de la carte des radars. Pas inutile ! En plus, les alertes à l'approche desdits radars sont parfaitement au point

Cliquez ici pour agrandir l'image

TomTom One V3 France

On aime... les mises à jour

Elle est gratuite en ce qui concerne le logiciel, payante mais abordable s'agissant de la carte. Les mises à jour sont l'un des points forts de ce modèle et du fabricant en général. Au moment de nos tests, la mise à jour - en promotion - de la carte d'Europe de l'Ouest valait seulement 50 euros. Les autres marques ne font pas aussi bien

Cliquez ici pour agrandir l'image

Thomson GPS 420F

On n'aime pas... l'affichage

L'interface est austère, avec des menus peu contrastés, un écran sombre et des icônes vieillottes. Quand on saisit une adresse, les résultats apparaissent trop vite : si vous saisissez « versa » (début de Versailles), il peut tout à fait vous renvoyer vers « Santa Maria della Versa »

Cliquez ici pour agrandir l'image

 


 

Quoi de neuf sur les derniers modèles sortis ?


Les constructeurs corrigent les alertes intempestives et les instructions trop anticipées, mais quelques améliorations restent encore à prévoir, notamment pour le guidage vocal.

 

En progrès : Le comportement des appareils face aux radars

Sur ce sujet particulièrement sensible, les anciennes générations de GPS avaient tendance à sonner l'alarme à tort et à travers, que le radar soit sur la route empruntée ou sur une bretelle. Le GPS pouvait même vous alerter si le radar se trouvait sur une autre route à proximité, au point que cela devenait dangereux de conduire avec une telle pression. C'est désormais terminé ! Tous les modèles testés donnent aujourd'hui l'alerte avec pertinence. Si ces GPS vous annoncent un radar, vous pouvez les croire sur parole !

En progrès : Le temps que mettent les appareils à répondre à une commande du doigt

Avant, on y regardait à deux fois avant d'interrompre l'appareil dans son travail. Trop de tâches simultanées menaient souvent au plantage. Aujourd'hui, tapotez, c'est exécuté !

En progrès : Le clavier variable

Ce n'est pas un gadget : quand on saisit un nom de ville comme Montélimar, dès que le M est tapé, le GPS sait très bien que la seconde lettre ne risque pas d'être un x ou un z et la fait donc disparaître du clavier. Et comme il n'y a pas que le x et le z qui sont dans ce cas, le clavier est reconfiguré et devient beaucoup plus simple. Adieu les fautes de frappe, bonjour le gain de temps.

En progrès : L'anticipation

Fini les instructions données beaucoup trop tôt et qui plongeaient subitement dans le doute le plus chevronné des conducteurs. Evidemment, quand ce qu'on voit au volant ne correspond pas avec ce que dit le GPS, il y a de quoi douter ! Les nouveaux modèles, particulièrement en ville, ont appris à retenir leur impatience : les directives sont données à 200 mètres du lieu de l'action, et non plus à 500 mètres comme avant.

En progrès : La lisibilité

Si les goûts et les couleurs ne se discutent pas en général, c'est tout le contraire pour les GPS. Pas question de conduire l'oeil rivé sur l'écran ! Alors, quand il faut tout saisir d'un rapide coup d'oeil, le contraste, le choix des couleurs, la profondeur de la vue sont essentiels. Par ailleurs, le réalisme des cartes est aussi en progrès. Il y a même des modèles qui affichent les monuments en 3D !

Pas mieux qu'avant : Le guidage vocal

Trop souvent encore, les termes utilisés sont inadaptés, maladroits ou pas cohérents avec la carte. Quand la situation est simple, passe encore. Mais sur les ronds-points ou quand les rues partent dans toutes les directions, rien ne vaut la précision ! En cas de flottement du côté du guidage vocal, la seule solution est alors de regarder l'écran. Après tout, un dessin vaut mieux qu'un long discours...

Pas mieux qu'avant : Les mises à jour

Soyons justes, en ce qui concerne les mises à jour des logiciels, elles étaient gratuites et le restent. S'agissant des cartes, la situation ne s'est pas vraiment améliorée. Parfois, le prix d'une mise à jour - comptez de 60 à 110 euros pour un seul pays - est tel qu'il vaut peut-être mieux racheter un nouveau GPS... Pour les radars, la situation est plus contrastée. Les GPS sont équipés en standard, sauf exception, d'une base répertoriant les radars fixes. Sa mise à jour est en général payante.

Pas mieux qu'avant : L'infotrafic

Cette fonction répondant au nom technique de TMC , qui rend le GPS plus intelligent en l'autorisant à recalculer un itinéraire en fonction de l'état de la circulation, n'est pas toujours présente sur les appareils. Et quand elle l'est, il faut mettre la main au porte-monnaie, à deux exceptions près.

Comment ça marche ?

Un récepteur radio couplé GPS est en fait un à une carte topographique déjà enregistrée dans l'appareil ou sur une carte mémoire insérée dedans, et à un programme de calcul d'itinéraires. Le récepteur capte les signaux de plusieurs satellites, les examine et calcule la distance qui le sépare de chacun des satellites. Il en déduit sa position sur le globe terrestre. Il n'a plus qu'à superposer cette position à la carte. Pour faire ses calculs, le GPS doit « voir » au moins quatre satellites en même temps, mais plus il y en a, mieux c'est. C'est un logiciel qui calcule la route qu'il faut prendre en s'appuyant sur la carte déjà enregistrée dans l'appareil. Le GPS est donc un petit ordinateur spécialisé...

Un simulateur de satellites au labo...

Ca ressemble à un tiroir métallique, ce n'est pas très sexy, et pourtant... Le simulateur de satellites Spirent GSS 656 utilisé pour nos tests par les ingénieurs du laboratoire est l'équipement que l'on retrouve typiquement chez les constructeurs de GPS et d'automobiles, une pièce maîtresse sans laquelle aucun test sérieux ne peut être mené. Même le fameux pilote automatique des avions est mis au point avec ce matériel. Son rôle est de faire croire au GPS qu'il capte les signaux de vrais satellites alors que ceux-ci sont virtuels et entièrement programmables. L'intérêt ? Voir comment se comporte le GPS dans différentes conditions, mesurer sa sensibilité de réception, etc. Même les conditions météo peuvent être simulées ! A côté de cela, tous les appareils testés ont eu droit à des kilomètres de vraies routes, avec de vrais ronds-points, de vrais sens interdits, etc. Bref, des heures et des heures de vraie navigation en situation réelle sur des parcours qui sont peut-être les mêmes que les vôtres.


 

Comment nous les avons testés


Le laboratoire applique des protocoles de tests rigoureux pour évaluer les produits. Puis la rédaction analyse les résultats qui lui sont transmis, et les commente.

 

Tests sur route

Pour rendre incontestables les résultats de tests réalisés sur 35 km de parcours routier et autoroutier, ainsi que sur 3,5 km de parcours urbain, notre laboratoire a enregistré systématiquement le comportement en temps réel des GPS testés. Cela a permis de calculer le décalage entre l'image et la position géographique réelle, de même qu'entre le guidage vocal et cette même position. La précision des instructions vocales utilisées et la qualité de la carte font aussi partie des points évalués à l'issue de ce parcours.

Cliquez ici pour agrandir l'image

Ergonomie de la saisie d'adresses

Si la cartographie est essentielle, la base de données des noms qui lui est associée est tout aussi importante. Certains modèles maîtrisent mieux les noms de rues ou de lieux simples que les noms composés comportant des traits d'union, des apostrophes...

Cliquez ici pour agrandir l'image

Facilité d'accès aux menus

Certains GPS sont riches en options et encore plus en réglages. Mais pour certains, la navigation est difficile, peu intuitive, voire exaspérante. En particulier, quand on cherche des POI comme des stations-service ou des centres commerciaux.

Cliquez ici pour agrandir l'image

Luminosité de l'écran

Si tous les écrans sont lisibles la nuit ou avec une faible luminosité ambiante, il n'en est pas de même en été ou dans un véhicule muni d'un toit ouvrant ou transparent. Une sonde Konica-Minolta CA210 nous a servi à mesurer la luminosité des écrans et à repérer ceux qui sont le moins bien adaptés à une utilisation en plein soleil.

Cliquez ici pour agrandir l'image

Sensibilité du GPS

Pour tester tous les GPS dans les mêmes conditions, le laboratoire a utilisé le Spirent GSS 6560 Multi-Channel GPS/SBAS Simulator. Cet appareil peut simuler la présence de plusieurs canaux ou satellites GPS (jusqu'à 12) et choisir plusieurs paramètres de navigation (vitesse, direction, position, relief, échos...). Le laboratoire a mesuré avec précision la sensibilité et la rapidité de calage ( Fix ) de chaque GPS.

Cliquez ici pour agrandir l'image

 Voilà, c'est tout maintenant, en espérant que la Pére Noël soit généreux... 

 

Leonas 

10:45 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/12/2007

ETEN Glofiish X800

Complet et puissant, ce PDA/GPS est prometteur...
 
Processeur véloce, circuit GPS performant et interface Windows Mobile 6. Ce PDA est il à la hauteur de nos attentes ?
 
decoration

 
La promesse
Lors de la sortie du Glofiish X800, son constructeur nous le présentait comme un puissant PDA communicant. Il embarque en effet de bons composants et dispose de tout l'attirail pour communiquer : Wi-Fi, Bluetooth, compatible 3,5G, quadri-bande, EDGE, GPRS. Tout y est, y compris un circuit GPS SiRFStar III pour vous guider sur la route.
La réalité

Côté design, le Glofiish X800 est assez classique, mais réussi. Bicolore, noir et argent, il profite d'une finition soignée et les matériaux utilisé pour cet appareil inspirent confiance.
En façade, les différentes touches pour le piloter sont disposées de manière traditionnelle.
A l'usage, on apprécie la présence du « joystick ». Grâce à celui-ci on se déplace dans les documents comme dans les différents menus, en long et en large, avec une grande aisance. Autre point original de ce Glofiish X800, il est doté de deux capteurs photo. L'un à l'arrière de 2 mégapixels pour prendre des photos à bout de bras, et l'autre en façade (définition non communiquée) pour vous prendre en photo ou bien pour les vidéoconférences.

Un GPS presque complet
En matière de fonctions GPS dans des PDA, E-ten n'en est pas à son coup d'essai. Preuve en est avec ce Glofiish X800 qui exploite très bien le circuit SiRFStar III ainsi que le logiciel Garmin Mobile XT. Passons rapidement sur les différentes fonctions de ce logiciel de navigation, il s'agit là d'une application réalisée par un grand constructeur dans le monde des GPS. Les principales fonctions sont présentes, telles que le calcul d'itinéraire le plus rapide, le plus court, la navigation vers un point d'intérêt, etc. En revanche lorsque l'on utilise un produit de ce format on est plus intrigué par l'ergonomie.
Force est de constater que nous n'avons pas de réel reproche à faire à la partie logicielle. Grâce à un clavier virtuel d'assez grande taille, on saisit les adresses de destination sans faire appel au stylet livré. La navigation est fluide et la qualité de l'affichage est très correcte.
Nous avons même trouvé une fonction originale à ce Glofiish X800 : le « location SMS ». Une interface grâce à laquelle on envoie des messages pré-écrits, de type « je suis arrivé ici » et dans lequel les coordonnées GPS sont automatiquement ajoutées. Pratique si vous souhaitez qu'une personne disposant d'un GPS vienne vous chercher. Au lieu de saisir une longue adresse, il n'aura qu'à reporter les coordonées GPS. Pas de doute possible sur le lieu de rencontre.
Du côté des performances matérielles, le Glofiish X800 s'en sort plutôt bien. Son processeur cadencé à 500 MHz autorise une utilisation fluide du produit. Idem pour la puce GPS SiRFStar III car bien que camouflée dans le produit, elle se révèle véloce et précise. Mais tout n'est pas si rose.

Le souci, pour les fonctions de téléphonie, le haut-parleur n'est pas très puissant. Ainsi, la voix qui vos donne les indications à suivre lors de la navigation n'est pas toujours suffisamment audible.
C'est d'autant plus contraignant que le constructeur ne livre ni le support pour la voiture, ni le chargeur allume-cigare. Malheureusement, sauf quelques exceptions, il est rare que les constructeurs livrent de tels accessoires. Ainsi après avoir déboursé 700 euros pour la chose, il faudra investir dans le chargeur adéquat et le support. Un défaut que, pour notre part, nous trouvons impardonnable.

Du multimédia sans surprise
Concernant les fonctions multimédias du produit, on est en plein dans l'univers de Windows Mobile 6. Il lit musique, photos et vidéos sans problème. En revanche concernant les photos, la fonction est – à notre avis – toujours un gadget. Le capteur 2 mégapixels (1600 x 1200 pixels) offre un rendu à correct seulement si les conditions d'éclairage sont optimum.
Par ailleurs, la lenteur de l'appareil à parcourir les différentes fonctions du mode ne contribue pas à une utilisation agréable du produit. On limite donc rapidement l'utilisation des capteurs photos à l'envois de MMS avec photo ou bien à la visioconférence. A ce sujet, le résultat est correct et surtout fonction de la qualité de réception du signal.
Enfin, en ce qui concerne le Wi-Fi comme le Bluetooth, rien à redire. Les deux modules fonctionnent bien. Le premier nous a permis de parcourir des pages Internet (assez rarement adaptées à l'écran du PDA), d'utiliser des comptes de messagerie électronique ou encore de regarder des vidéos en ligne (YouTube par exemple).
Le Bluetooth s'est, lui, montré performant pour connecter le Glofiish X800 à une oreillette sans fil ou encore pour échanger des données avec un ordinateur ou un autre téléphone doté de cette même technologie. Dernier point fort, pour qui dispose d'un forfait adapté, on apprécie la compatibilité avec les réseaux 3G+ (ou 3,5G), qui permet d'acceder à Internet avec un débit correct. 


Le verdict
Le Glofiish X800 est un produit plutôt bien conçu. Il se comporte bien dans une utilisation d'assistant personnel classique comme en mode GPS. En revanche, l'absence de deux accessoires indispensables pour la navigation GPS (chargeur allume-cigare et support auto) est très contraignante. Et bien qu'il soit compatible 3G+, cela ne suffit pas à attribuer un coup de cœur à ce produit. Il ne faut pas oublier que celui-ci est tout de même proposé à 700 euros et à ce prix on est en droit d'exiger qu'il fonctionne aussi bien, voire encore mieux. 
 
D'aprés 01.net.
 
Leonas 

17:53 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/12/2007

Les récepteurs clefs du succès de Galileo

Source : ESA

Le système de navigation Européen doit concevoir de nouveaux récepteurs pour utiliser les signaux de sa constellation de satellites. L'industrie européenne développe et fournit des récepteurs pour la phase de validation sur orbite du système.

Avec GIOVE A, le premier satellite Galileo lancé le 28 décembre 2005, Galileo, programme conjoint de l'Agence spatiale européenne et de la Commission européenne, est devenu une réalité dans l'espace.

GIOVE A a permis de sécuriser les fréquences attribuées à Galileo au sein de l'Union internationale des télécommunications, et d'essayer les nouvelles technologies critiques nécessaires au bon fonctionnement de ce futur système civil de navigation par satellite. Ce succès est bien sûr dû au satellite fabriqué par Surrey Satellite System Ltd, au Royaume-Uni, mais il n'aurait pas été possible sans plusieurs développements au sol et en particulier la mise au point de récepteurs qui permettent d'utiliser les signaux émis par le satellite.

L'industrie conçoit de nouveaux récepteurs pour Galileo
L'industrie conçoit de nouveaux récepteurs pour Galileo

C'est ainsi que la société belge Septentrio a spécialement conçu 3 récepteurs pour GIOVE A. C'est avec ces récepteurs qu'il a été possible d'effectuer la calibration et la validation des signaux émis depuis son orbite par le satellite, en particulier à la date historique du 12 janvier 2006 qui a marqué la première émission de signaux Galileo dans l'espace! Un travail de pionnier qui a aussi démontré que Galileo et GPS sont compatibles et interopérables, c'est-à-dire que les deux systèmes n'interfèrent pas l'un l'autre et peuvent travailler ensemble, ce qui préfigure l'avenir quand Galileo sera devenu une constellation de 30 satellites dans l'espace fournissant ses signaux aux cotés des 24 à 28 satellites GPS!

Quand Galileo sera opérationnel, les récepteurs des usagers calculeront alors leurs positions avec d'autant plus de précision qu'ils auront à leur disposition le plus grand nombres de satellites tandis que chaque système pourra pallier toute défaillance de l'autre système, ce qui restera transparent pour les utilisateurs ! Mais avant d'en arriver là il faut procéder à de multiples vérifications que seuls peuvent réaliser ces récepteurs prototypes. Actuellement un récepteur est à Guilford dans le Surrey au centre de contrôle satellite de GIOVE A et les deux autres dans les laboratoires de l'Agence spatiale européenne à l'ESTEC en Hollande. Ils analysent de façon approfondie les signaux émis par le satellite dans les différentes fréquences attribuées à Galileo.

GIOVE-A (représentation artistique)
GIOVE-A (représentation artistique)

Fondée en 2000, Septentrio est issue du pôle universitaire de Louvain, près de Bruxelles, et son histoire se confond avec celle de la navigation par satellite en Europe. La firme belge a été retenue lors des appels d'offre lancés par l'ESA pour les différentes phases du programme et a produit les premiers récepteurs compatibles EGNOS, le système Européen d'augmentation qui « filtre » les signaux GPS pour fournir un signal amélioré et qui permet à l'Europe de se préparer à Galileo. Forte aujourd'hui de 50 employés cette PME belge conçoit puces et logiciels pour des récepteurs exclusivement destinés à des applications professionnelles dont le premier récepteur compatible GPS Galileo !

Les 3 récepteurs fournis pour GIOVE A font partie de la première livraison d'un des deux contrats attribués par l'ESA pour les essais du segment utilisateur de Galileo dans le cadre de la Validation sur Orbite du système. Septentrio fourni aussi 13 récepteurs supplémentaires qui sont installés dans 13 stations autour du monde pour les activités de la mission GIOVE et qui offriront un important retour d'expérience pour la future infrastructure terrestre de Galileo.

Enfin Septentrio livrera des récepteurs pour la phase de Validation sur orbite quand il sera question, avec 4 satellites, de vérifier le bon concept du système. L'ESA a également des contrats avec d'autres fournisseurs de récepteurs comme le Français Thales Avionique, l'Italien Alcatel Alenia Space et le Canadien NovAtel.

Un récepteur test de Galileo
Un récepteur test de Galileo

En fait si lancer des satellites est primordial cela ne sert à rien sans développements en parallèle au sol. Les récepteurs sont donc étroitement liés à la réussite de Galileo dont l'ESA met actuellement en place les fondations.

 

Leonas 

19:42 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

L’Europe scelle un accord sur Galileo


Le Soir,

vendredi 30 novembre 2007, 08:20

Les pays européens se sont mis d’accord jeudi à la majorité qualifiée, sans l’Espagne, pour poursuivre le programme de localisation par satellite Galileo, projet technologique phare de l’Europe et futur concurrent du GPS américain à partir de 2013.

*

 

Nous sommes en mesure de mettre Galileo en bonne marche pour 2013 et offrir aux Européens de très nombreux services », s’est félicité le commissaire européen aux Transports Jacques Barrot, devant la presse.

Galileo promet une précision de localisation au mètre près, contre parfois une dizaine de mètres pour l’actuel GPS (Global Positioning System).

Il était grand temps : le projet européen a accumulé plus de cinq ans de retard par rapport au calendrier initial, tandis que les Etats-Unis préparent une nouvelle génération de GPS aux capacités décuplés.

Galileo avait obtenu un financement public intégral dans le budget 2007 et 2008 de l’Union européenne à l’issue d’un compromis arraché vendredi dernier.

Forts de ce financement communautaire (obtenu malgré un refus de l’Allemagne), les ministres des Transports de l’UE se sont mis d’accord jeudi sur l’organisation des futurs appels d’offres industriels, permettant de donner enfin un feu vert au programme.

Intransigeance espagnole

Finalement, 26 pays de l’Union européenne sur 27 ont approuvé un texte d’accord politique.

Mais la belle unanimité, qui aurait dû accompagner le feu vert donné à ce projet emblématique des ambitions technologiques européennes, n’était pas au rendez-vous. La soirée s’est terminée dans l’exaspération des délégations face à l’intransigeance espagnole.

L’Espagne a pourtant obtenu ce qu’elle voulait, ont relevé la Commission européenne et la présidence portugaise.

Avant elle, au cours des derniers mois, l’Allemagne avait négocié bec et ongles pour défendre ses intérêts nationaux, au nom d’un « juste retour » à son territoire des investissements consentis.

Mais la Commission avait déployé d’énormes efforts pour la rallier.

L’Espagne doit en fait abriter un centre au sol, chargé du signal dédié spécifiquement à la protection civile (« Safety of Life »), utilisé en cas de problème dansle domaine de la sécurité maritime, aérienne et ferroviaire.

Or, Madrid a insisté pour disposer, comme l’Allemagne et l’Italie, d’un véritable centre de contrôle au sol vérifiant le fonctionnement de la future constellation de 30 satellites et leurs transmissions vers la terre.

Les autres pays ont accepté que le centre au sol espagnol « Safety of Life » soit « éventuellement » transformé d’ici 2013 en centre de pleine capacité, a indiqué M. Barrot.

Les points de désaccord avec l’Espagne portaient en réalité sur quelques mots quant au rôle de ce centre par rapport aux autres centres allemand et italien et pas surle fondamental, a expliqué le secrétaire d’État français aux Transports, Dominique Bussereau.

Un gâteau de 3,4 milliards d’euros

Commission européenne et États membres ont dû jeudi trouver un équilibre entre les règles habituelles de stricte concurrence etle fait qu’un certain nombre d’entreprises ont déjà travaillé sur le projet depuis sept ans, dans le cadre de la phase initiale de développement.

Le gâteau à distribuer (doté de 3,4 milliards d’euros jusqu’en 2013) sera divisé en six lots : satellites, lanceurs, logiciels, relais au sol, centres de contrôle, gestion de l’ensemble. Une entreprise chef de file chapeautera chacun d’eux.

Mais le projet de texte de compromis examiné par les ministres européens « n’exclut pas » que deux groupes puissent répondre à un appel d'offres sur les six grands lots « y compris les satellites ».

Les six lots du programme sont assortis de règles de non-cumul (pas plus de deux par groupe) et d’obligations de sous-traitance (à hauteur de 40 %), de quoi faire participer aussi un certain nombre de PME européennes.

(d’après AFP)

 

Leonas 

19:04 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/07/2007

De retour de ma virée Auvergnate!

Et bien voilà, les vacances, c'est déjà fini !!!

Va falloir reprendre le boulot dans quelques jours...et ca c'est moins amusant !!!

Petit bilan d'un point de vue geocaching de ma virée Auvergnate.

Au départ 19 caches au programme,au retour, quinze découvertes, deux non trouvées et deux pas faites par manque de temps !

En prime, trois jours de fièvre et une semaine de tourista !

Leonas

09:13 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/06/2007

Nouvelle Cache disponible...

Une nouvelle cache est disponible depuis le 29 mai, il s'agit d'un " Travel Bug Hôtel ": "E42-E 429" !

Le croisement de deux autoroutes est le lieu idéal pour ce genre de cache.Elle permettra à tous les géocacheurs en route vers le sud et le soleil d'effectuer une pause et de se dégourdir les jambes. Voir la cache!


decoration

L'aire de recherche.

18:21 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/05/2007

Test de GPS Tuner

Test de GPS Tuner

Logiciel utile pour se positionner avec son GPS, en ville ou en forêt, tout en utilisant ses propres cartes en les important sous des formats usuels sur son PDA.

Description du logiciel

GPS Tuner est un outil de mesure très précis pour déterminer ses propres coordonnées géographiques et pour se positionner sur un plan ou une carte.

C’est aussi un système de navigation pour l'orientation sur tous terrains. Il est possible de déterminer très précisément la position grâce à un récepteur GPS standard.

L'outil est adapté à la randonnée, au Geocaching, à la navigation, au bateau, au vol, ainsi qu'à la conduite et à d'autres activités pour lesquelles les contrôles de direction, vitesse et distance sont importants.



Il est possible d'enregistrer des points d'étape et d'utiliser la carte ou le plan souhaité par import d'un fichier de type BMP, JPG, GIF, ou PNG.

Il suffit juste pour cela de les calibrer une première fois par la définition de deux points grâce au « freeware" : Map Calibrator



Plusieurs écrans s'offrent à votre disposition comme par exemple l'affichage d'une boussole avec un point sur l'azimut à atteindre, un affichage numérique de plusieurs données relatives aux déplacements comme la vitesse, vitesse moyenne, vitesse maxi ou un affichage de la carte avec une symbolisation de la position de l'utilisateur.


Boussole


Compteurs


Carte


Ce logiciel est donc prévu pour les activités sportives afin de se repérer et de se diriger en randonnée, pendant les déplacements sur l'eau et même en conduisant, quand la distance, la position, la longueur, la durée, la vitesse sont des facteurs importants.

Un logiciel "IDEAL" pour le géocaching.

Caractéristiques

GPS Tuner est un soft intégrant une option pour le choix de la langue. C'est un des points positifs car GPS Tuner devient un produit universel utilisable partout dans le monde.Les langues les plus répandues sont disponibles : anglais, français, allemand et espagnol...

Le mode Track permet d'ouvrir, sauvegarder ou importer des fichiers ou des points d'un itinéraire qui ont été enregistrés pendant un déplacement. Il est alors possible de choisir l’intervalle de l’échantillonnage ou de choisir le mode automatique pour faire ces relevés. Le mode Track permettra alors de faire des analyses (distance, vitesses moyennes …..) et comme chaque itinéraire est enregistré automatiquement, il est possible de récupérer un ancien relevé afin de le ré exploiter. Ceci est très pratique pour reprendre un précédent itinéraire et le suivre à nouveau.

Avec la fonction Waypoints manager, vous pouvez enregistrer, modifier, effacer ou importer des poins définis. Ainsi en important directement des points waypoints par fichier de types GPX et LOC, vous pouvez retrouver par texte ou par notion de distances des points désirés.


Waypoints


Ajouter un WP


Par l’option Compas Digital, vous affichez une boussole avec une marque rouge symbolisant un point à atteindre défini depuis une liste, de coordonnées relatives ou à partir d’un point sélectionné depuis la carte.

L’écran se rafraîchit en temps réel en pivotant par rapport à vos déplacements et vos rotations. La distance, direction et l’heure d’arrivée sont affichées. La boussole peut servir aussi pour suivre au mieux un itinéraire déjà enregistré. L’utilisateur est également aidé par des indications vocales en mode « routes ».


Boussole


Comme précisé précédemment, il est possible de visualisé des indications et des positions sur des cartes importées.

Pour utiliser une carte il et demandé une calibration par la définition de deux points. Dans ce mode de visualisation de carte, il est possible de zoomer des secteurs de cartes ou d’entreprendre des translations. Les points Waypoints ou points d’étapes ou d’itinéraires peuvent être visualisés avec les tracés des routes et des routes.

Dans ce mode, certains outils sont disponibles comme par exemple le calcul de distance par traçage (indication de la distance à calculer par traçage avec le stylet sur l’écran) ou le calcul de surface.

InstallationGPSTuner s’installe donc à partir du PC et sera transféré sur le pocket PC grâce à ActiveSync. Pour ceci un numéro de Licence sera nécessaire et il permettra de récupérer les clefs et le code d’enregistrement sur le serveur.

Il suffit ensuite de paramétrer le GPS en sélectionnant le port de communication, le taux de transfert…

Utilisation

Dans la fenêtre principale, on peut déjà visualiser certaines données et valider la bonne marche de la réception GPS.

L’utilisateur peut voir les données suivantes : la latitude, la longitude, l’altitude, les données DOP ( (PDOP/HDOP/VDOP) = (Position Dilution of Precision/Horizontal Dilution of Precision/Vertical Dilution of Precision)), le « Fix type » (GPSValid : 3D) et le statut des différents satellites ( bleu : satellites en vue, visibles , vert : les satellites utilisés).


Ecran GPS


Waypoints

Utilisations de Points d’intérêts regroupés en 4 groupes : les points personnels (avec coordonnées, altitude, nom, type, description …), les points geocaching (points importés par fichiers), les points Tracks (points enregistrés à une fréquence donnée pendant le déplacement sur un itinéraire) et les points routes (ensembles de waypoints pour créer un itinéraire par définition ou par création par l’utilisateur avec l’aide d’un enregistrement Tracks).


WP


Utilisation en mode carte

Après avoir récupérer la carte et l’avoir calibrer, il est possible de visualiser sa position de manière graphique par la symbolisation d’une flèche ou d’une croix selon le mode choisi. De même manière, il est possible de visualiser tous les waypoints quels qu’ils soient et encore d’autres éléments comme les points de calibration, la position relative.


Mode carte


Lors des déplacements il est très facile de changer de cartes. Ainsi, si l’utilisateur a besoin de plus de précision ou même lorsqu’il sort d’un secteur, il choisi une autre carte sur laquelle les tracés seront toujours représentés ainsi que les waypoints même s’il sont définis en dehors de la carte sur la partie blanche.

La fin d’une carte ne représente pas une limite et il est même possible d’utiliser GPS Tuner sans fond de carte c’est-à-dire avec le fond blanc.

Toutes les fonctionnalités comme le zoom sur carte la translation et les autres fonctions sont également disponibles.

Certaines fonctions très utiles comme le calcule de surface ou de distances sont également disponibles.

Conclusion

GPS Tuner est un excellent outil pour les déplacements autres que les déplacements routiers même si il est utilisable dans cette condition aussi. C'est un outil précis pour se positionner sur une carte importée. La source de ces cartes est diverses et il est même possible de scanner ses propres cartes.

GPS Tuner est un outil précis pour retrouver ces coordonnées géographiques, se situer sur une carte et situer des autres partenaires.

Ce logiciel est très puissant pour faire des analyses pour les distances et les déplacements et permet même de suivre des itinéraires préalablement enregistrés.

Plusieurs interfaces sont disponibles avec la possibilité d'utiliser des cartes et une boussole et par la même occasion de symboliser ou de visualiser une cible à atteindre et ceci de manière précise.

Pour citer des exemples, GPS Tuner est conçu pour des activités sportives comme les randonnées, des rallyes, des parcours hors chemin n'importe où dans la nature. Mais également utilisable pour des parcours sur des routes.

Des points d'intérêts sont enregistrables et visualisables avec n'importe quelles cartes car la visualisation des ces points est indépendant. L'utilisateur peut changer à sa guise de carte pour passer par exemple d'une carte moins précise à une carte plus précise et ceci sans perdre les objectifs ni les points d'intérêts même si ceux-ci sont hors cartes, c'est-à-dire dans la partie blanche de l'écran où la carte n'est plus définie.

L’utilisateur peut donc retrouver des endroits dans n'importe quel secteur où il voudra revenir après les avoir enregistré de manière précise (par exemple retrouver un bar, un endroit de plage, une cascade d'eau en forêt etc....).


Prix 29,95€

En vente sur Net PPC

Version Demo disponible.

LEONAS

D'après un article sur "Freepaq.com"

11:43 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : test, gps, gps tuner |  Facebook |

05/03/2007

Une réunion au sommet....du terril.

Ce dimanche 4 mars, on a pris la direction de Mons afin de trouver la nouvelle cache de Patcach: "Viewpoint 3" !

A cette occasion, nous avons rencontré "Cabear" et sa Team Family sur les pentes du terril. C'était l'occasion de resortir mon "franglais", en effet "Cabear" est anglophones.( il travaille au SHAPE).

Mais on arrive toujours à se faire comprendre entre personnes de bonnes volonté.

On a donc terminé cette cache ensemble!

24/02/2007

Un peu de pub...



Consultez le site Geocaching.be

18:30 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/02/2007

Nouvelle cache disponible à Antoing.

A la recherche du papillon !

Un circuit au travers de l’entité d’Antoing, vous fera découvrir quelques unes des œuvres d’Edmond Dubrunfaut.

papillon A la recherche du papillon !

10:19 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nouvelle, cache, dubrunfaut, antoing |  Facebook |

15/01/2007

Nouvelle cache disponible dans ma région.

Depuis ce 15 janvier une nouvelle cache est disponible: il s'agit de "La grotte Notre Dame de Lourdes à Allain"

Un lieu de quiétude propice au recueillement!

La grotte

Bonne visite au géocacheur de passage sur ce magnifique site!

Leonas

10:34 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouvelle cache allain notre dame |  Facebook |

09/01/2007

Galileo: concours vidéo...

Galileo est plus que de la science fiction. C'est aujourd'hui une réalité et il est de ce fait très important de commencer à réfléchir à toutes les possibilités qui vont s'offrir lorsque le système sera pleinement opérationnel.La Commission européenne, Direction Générale de l'Energie et des Transports, organise un concours dans le contexte de la récente publication de son Livre Vert sur les applications réglementées de la navigation par satellite.

Ce concours s'adresse aux jeunes de 15 à 25 ans – personnes individuelles, écoles, clubs et autres – qui souhaitent soumettre leurs idées sur la technologie, les services et les applications liés au positionnement et à la localisation dans le temps et dans l’espace, qui affecteront la façon dont les citoyens européens vont vivre et travailler – en particulier grâce aux futures infrastructures de radionavigation par satellite.Règlement du concours ICI au format PDF.

Attention date limite le 6 avril 2007

Leonas

17:34 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/12/2006

Test de 14 GPS

L'OI de janvier contient 8 pages de test de GPS...

A lire absolument avant un éventuel achat !

J'ai scanné cet article et l'ai mis au format PDF ( à lire avec Acrobat Reader donc )

Suivez CE LIEN pour le télécharger !

Bonne Lecture,

Leonas

09:49 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : test 14 gps |  Facebook |

20/12/2006

Galileo... le GPS Européen!

Une vidéo donnant quelques explications du futur système GPS Européen...GALILEO.


Galileofr
Vidéo envoyée par onl09509

Ca fait rêver sur les possibilités pour le géocaching!Leonas

19:37 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/12/2006

Géocaching à l'île de Bréhat !

En juillet dernier, j'ai profité de mes vacances en Bretagne pour rechercher deux caches sur l'île de Bréhat.

map.web.mapquest.com


Iles aux fleurs est certainement le surnom qui sied le mieux à ce bijou blotti au milieu d'un écrin de rochers roses et d'une mer d'un bleu profond, composé de deux îles principales, reliées au 18ème siècle par un pont construit sous les ordres de Vauban, entourées de 86 îlots et récifs.

C'est obligatoirement par le bateau que vous la visiterez : les plus grandes marées ne permettent pas son accès à pied sec ; c'est sans doute toujours par le même moyen de locomotion que vous pourrez en admirer toute la beauté et la diversité, en faisant le tour de son domaine. tour de l' île

Le calme et la préservation d'une nature presque intacte, l'absence de véhicules à moteur, sont tels que de nombreux oiseaux y trouvent refuge et l'on peut notamment y observer quelques nichées de Fous de Bassan.

Plus d'info sur: WIKIPEDIA


Il y a deux caches sur cette île:

" Verre et Granit " par VCube...

...et " On the way to the Pink Lighthouse " par GarenKreiz and family.

Voici mon log pour: " On the way to the pink ligthouse " ...

Trouvé cette cache le 8 juillet vers 15h30!

On a profité de notre petite visite sur l'île de Bréhat afin de cherché cette cache.

Une bien belle île!

Je conseille vivement de faire le tour de l'île avec la vedette, vous ne le regretterez pas, c'est magnifique, surtout le côté nord de l'île avec ses rochers rose, orangé!

La cache n'était plus à la place indiquée par les photos... au départ en arrivant sur les coordonnées GPS, en effet on ne trouve plus rien... mais par acquis de conscience, j'ai fait le tour du rocher et j'ai trouvé la boite à environ 6 mètres sur la droite!

J'ai replacé la boite au bon endroit!

Attention, le logbook (une seule feuille) est quasi plein!

IN: -OUT: TB Pink Bendy Man (que je déposerai dans une de mes caches en Belgique)TFTC

Leonas et sa Team Family de Belgique.

... et pour " Verre et cube "

Bonjour,

En arrivant sur le site indiqué par le GPS, et en m'aidant des photos, je n'ai rien trouvé ! La cache avait été vandalisée... :-(

En me promenant sur les rochers et en profitant ainsi du magnifique soleil et du paysage...j'ai trouvé le logbook à quelques mètres de distance.

Un autre géocacheur m'a précédé ce jour, car il y avait un log à la date du 8 juillet également.

Comme j'avais un petit sachet de plastique transparent avec moi, j'y ai mis le logbook que j'ai replacé à l'endroit initial sous quelques pierres.TFTC

IN -OUT -

Leonas et sa Team Family de Belgique

Quelques photos...

12/12/2006

Les géocacheurs unis dans la lutte contre le diabète !

fr_banner-pin


Le diabète tue plus de 3.5 millions de personnes chaque année.

Prenez 10 secondes pour exprimer votre soutien à une Résolution des NU sur le diabète.

Le diabète est un problème global. Plus de 230 millions de personnes vivent avec le diabète. Si rien n'est entrepris, ce chiffre dépassera les 350 millions d'ici une génération et réduira les bienfaits liés à l'amélioration du niveau de vie à l'échelle mondiale.

Beaucoup restent dans l'ignorance. De nombreuses personnes n'ont pas encore été diagnostiquées. Beaucoup n'ont qu'un accès limité aux soins.

Le monde a besoin d'une Résolution des NU sur le diabète pour sortir de l'ombre ce tueur silencieux.

Le but de l'opération: remettre une pétition aux Nations Unies afin que l'on s'attaque vraiment à cette maladie qui touche près de 230 millions de gens, le diabète.

Nous connaissons tous un diabétique dans notre entourage, peut-être même sans le savoir.

La communauté du Geocaching peut apporter son soutien. Allez sur le site et signez La pétition (page en français). Le site Unite for Diabetes

animated_468x60

18:07 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/12/2006

La Terre ...vue du ciel...l'Etna!

etnaUne superbe image satellite de l'Etna en date du 24 novembre 2006 ! Eruption volcanique en cours !

09:18 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/11/2006

Galileo ... de la précision du positionnement !

Quelques informations au sujet de la précision du positionnement grâce au système: GPS+Egnos+Galileo.

Petit rappel ; GPS précision à 20 m, avec Egnos à 5 à 10m...avec Galileo < à 5m!

Ça fait rêver sur les possibilités pour le géocaching!

La grande majorité des applications de la navigation par satellite est actuellement basée sur les performances du seul GPS. Un grand effort technologique est consacré à la mise en synergie avec un certain nombre d'autres techniques, afin d'obtenir une meilleure précision de positionnement et une fiabilité améliorée.

Dans un futur proche, ce scénario changera sensiblement. EGNOS, l'augmentation régionale européenne du GPS, commencera à fournir ses services dès 2004. Quatre ans plus tard, l'infrastructure globale de navigation par satellite (GNSS) doublera avec l'avènement de GALILEO. La disponibilité de deux ou davantage de constellations, plus que doublant le nombre total de satellites disponibles dans le ciel, améliorera la qualité des services, tout en augmentant le nombre d'utilisateurs potentiels et d'applications.

Les caractéristiques spécifiques de GALILEO apporteront elles-mêmes des améliorations significatives. Premièrement, pour les secteurs urbains ou les applications à l'intérieur de bâtiments, la conception des signaux de GALILEO améliorera la disponibilité du service (émission de porteuses pures, en plus des codes pseudo-aléatoires classiques). Deuxièmement, le marché professionnel haut de gamme profitera également des caractéristiques des signaux de GALILEO. Les mesures de phase sur trois porteuses seront essentielles pour le développement d'algorithmes spécifiques "TCAR", menant à des précisions centimétriques sur de larges régions.

GPS seul !

galileo_gnss_performance1

GPS + Egnos !galileo_gnss_performance2

Galileo !galileo_gnss_performance3

17:22 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/11/2006

GPS, comment ça fonctionne...

Voici les principes de base de fonctionnement d'un GPS, suivez le lien figurant dans le texte çi-dessous!

Le nombre de demandes de renseignements concernant l’initialisation correcte de navigateurs GPS aboutissant au service de la Géodésie de l’Institut Géographique National de Belgique est en augmentation constante.

Cela montre, d’une part, l’engouement que connaissent ces petites machines et, d’autre part, la nécessité pour leurs utilisateurs de comprendre certaines notions de base liées à la conception des cartes afin de tirer tout le parti offert par ces navigateurs.

Alors que la lecture d’une carte papier peut parfaitement être intuitive et que des notions comme datum géodésique, projection cartographique voire même coordonnées peuvent parfaitement être ignorées de leurs utilisateurs, il n’en va pas de même avec GPS.

En effet, les données essentielles fournies par les navigateurs sont justement des coordonnées et celles-ci ne seront “parlantes” qu’à la condition de comprendre ce qu’elles veulent bien nous “dire”. Le but de CET ARTICLE (pdf) est donc de développer brièvement les notions de base indispensables à la bonne compréhension de ces appareils étonnants, ainsi que de fournir les paramètres valables pour la Belgique.

20:22 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/11/2006

Mes plus belles caches...

...dans la série mes plus belles caches , voici : "Boite sans sardines" en Bretagne !Situé à la "Pointe du Bihit", la cache est située sur une presqu' île... un petit paradis sur terre.Sur le site suivant vous pouvez voir une photo 360° ( Macromedia Flash Player nécessaire )On accède à la pointe par le sentier de grande randonnée (GR34)

Il y a également une voirie privée mais accessible aux riverains, c'est à dire aux habitants des deux maisons de la pointe, en effet une barrière empêche l'accès.

Culminant à 88 mètres, ce promontoire dégage sur plus de 180 degrés un panorama superbe sur une mer d'un bleu profond hérissée d'îles et de rochers s'enfonçant loin vers le large. Cette perspective sur une région de toute beauté vous poussera sans doute à prolonger votre séjour. Les Roches Blanches, Toénot, Molène ou Milliau sont ses îles, protégées, qui constituent autant de bijoux sertis dans une eau dont la transparence vous appellera, sans doute, à vous laisser bercer sur ses flots ... une superbe vue sur la baie de Lannion.

Voici quelques photos

Panorama


La pointe
vue vers Porz Mabo

J'ai profité de mon passage pour déposé mon premier géocoin dans cette cache Mercator

15:46 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |