02/07/2008

Nüvi 860T

Un bon GPS qui se pilote facilement et intégralement à la voix
Ce modèle haut de gamme à tout pour plaire, y compris une très bonne reconnaissance vocale.

decoration

 
 
La promesse
 
Garmin annonçait à la fin du mois de mars le Nüvi 860T, son GPS haut de gamme que l'on peut intégralement piloter à la voix. Désormais disponible, nous avons testé ce modèle pour savoir s'il est aussi efficace que nous le prétend son constructeur. A-t-il les atouts pour concurrencer l'une des références du moment et principal concurrent, le TomTom Traffic 930 ?
La réalité
Si esthétiquement le Nüvi 860T a du mal à sortir du lot, il se présente sous la forme d'un banal pavé de moins de deux centimètres d'épaisseur, lorsque l'on y regarde de plus près, il possède toutefois un atout intéressant : une batterie extractible. A l'instar des téléphones mobiles, la batterie plate au lithium-ion pourra être remplacée. C'est bien pensé !

Une installation pour faciliter la vie à bord


Pratique ou non, le Garmin Nüvi 860T est livré avec un support dit «actif». C'est au support que sont reliées la prise de chargement allume-cigare et l'antenne destinée à recevoir l'info trafic (TMC/RDS). Ainsi, une fois la prise allume-cigare branchée et l'antenne TMC/RDS collée au pare-brise, il ne reste plus qu'à enficher, et ce très facilement, le GPS. Ajoutez à cela que vous disposez d'une simple télécommande à placer sur le volant pour déclencher et pour annuler la commande vocale.


decoration

 


 

Un GPS que l'on pilote intégralement à la voix


En effet, le Nüvi 860T – contrairement au TomTom – se pilote intégralement à la voix. C'est d'une simple pression sur le bouton de la télécommande que l'on active la reconnaissance vocale. Pour dialoguer avec le Nüvi, vous devez préalablement avoir acquis quelques rudiments de vocabulaire, pour indiquer par exemple une adresse (nom de la ville, code postal, numéro de la rue, nom de la rue, etc.). Attention cependant aux adresses composées de noms à rallonge, comme l'une de nos destinations (rue d'Oradour-sur-Glane). Si vous perdez patience, vous utiliserez le large clavier virtuel. 

Une reconnaissance pratique pour les points d'intérêt


La reconnaissance vocale prend tout son sens, par exemple, quand vous recherchez une station-essence ou un parking. Vous n'avez qu'à prononcer les mots «où aller», puis «point d'intérêt» et «station-service» pour trouvez la pompe à essence la plus proche. Il est également possible, une fois son téléphone synchronisé en Bluetooth, de passer ses appels avec la commande vocale «téléphone» suivi des chiffres du numéro ou en parcourant le répertoire. Mais cette dernière action est pénible car vous parcourez à l'écran vos contacts quatre par quatre. A charge pour vous de dire : «1, 2, 3, 4 ou suivant». Autant dire que, si avez 180 contacts, vous risquez fort de passer en mode manuel. En revanche, le vocal est des plus pratique, par exemple, pour zoomer sur la carte : dites «plus » et c'est tout !

Une navigation aussi simple que précise et rapide


La navigation du logiciel Garmin est très classique. Contrairement à TomTom qui nous fournit toute une série d'informations sur la navigation (heure actuelle, heure d'arrivée, vitesse, kilomètres restant à parcourir, puissance du signal satellite, info trafic, etc.) sans nuire à la navigation, ici, cela se limite à la distance à parcourir avant la prochaine manœuvre et à l'estimation de l'heure d'arrivée. Il faut parcourir les différents menus pour en savoir plus. Toutefois, l'essentiel y est, puisque l'on bénéficie d'un affichage de grande taille, des tracés de routes très clairs, une navigation fluide et des indications précises. En effet, la fonction «text to speech» énonce les noms complets des routes (autoroute, nationale, etc.) et ceux des rues à emprunter.

Peu ou pas de perte de signal


Lors de nos tests, nous n'avons pas constaté de perte de signal intempestive. D'ailleurs, une fonction de simulation de déplacement s'occupe de faire défiler la carte en cas de perte de celui-ci. Très pratique pour ne pas rater une sortie dans un long tunnel.

Créez vos destinations favorites sous forme de photos


Nous l'avions annoncé, le Nüvi 860T peut télécharger sur Internet des photos géolocalisées. Le constructeur propose en effet un portail, Connect Garmin, en partenariat avec Google Maps, grâce auquel les utilisateurs peuvent importer des photos pour les ajouter en tant que favoris. Nous avons ainsi importé dans la mémoire du GPS quelques photos géoréférencées pour nous rendre à la Tour Eiffel, au Petit Palais ou encore à La Villette. L'opération est très simple à faire, chaque photo importée se retrouve ensuite sous le menu favoris du GPS.


decoration

 


 

Les informations trafic noyées dans la navigation


Le Nüvi 860T est livré avec un abonnement à vie à l'information trafic de Via Michelin. Dépendant des informations délivrées par celui-ci, on regrette toute de même que le Nüvi ne mette pas plus en valeur les informations reçues. En cas de pépin sur la route, seul en bas à droite de l'écran, un petit triangle vous signale un ralentissement et une estimation du retard. Pour connaître la route  pour contourner le problème ou bien pour en savoir plus sur la nature du ralentissement, il faut parcourir les menus quittant ainsi l'écran de navigation. Là encore, il est possible de le faire «à la voix». Mais n'oublions pas que l'information trafic a vite des limites.

Une qualité audio un peu faible


Ce très bon GPS aurait pu être parfait si Garmin l'avait doté d'un meilleur haut-parleur. En effet, si pour la navigation on entend bien les indications, pour la téléphonie, c'est moins évident. Dès lors, on va devoir exiger de nos interlocuteurs qu'ils parlent haut et fort. Garmin aurait-il intégré un module Bluetooth de mauvaise qualité ? On aurait pu espérer utiliser le transmetteur FM intégré au Nüvi 860T pour palier le problème, mais celui-ci n'est guère plus convaincant. Une fois le tout configuré pour fonctionner de paire avec l'autoradio, on est là encore, contraint de pousser le son assez fort pour avoir un son juste correct. Pourtant nous l'avons testé dans un véhicule disposant de huit haut-parleurs ! Dès lors, bien qu'il soit compatible MP3, on ne songe pas utiliser ce GPS pour écouter ses morceaux en voiture. Par ailleurs, bien que cela ne soit pas gênant, la voix du guidage est moins fluide et moins naturelle que sur un GPS TomTom, la référence en la matière.

Une petite « console de jeux »


Le Nüvi 860T peut aussi vous divertir ou occuper vos passagers. En plus de ses fonctions multimédias (lecteur MP3 et visionneuse photo), on trouve onze petits jeux vidéo dont un solitaire, un sudoku, un jeu de poker, de boxe ou encore un casse-briques. C'est divertissant. Enfin, en utilisation mixte (navigation, jeux et technologie Bluetooth activée) nous avons réussi à atteindre une autonomie d'à peine 3 heures. C'est une heure en dessous de ce qui est annoncé par le constructeur, mais c'est tout de même très correct.

Le verdict
 
Le Nüvi 860T saura ravir ses utilisateurs. Sa fonction de reconnaissance vocale est un excellent atout pour qui n'est pas à l'aise avec la saisie sur les écrans tactiles. A 499 euros, soit le prix du TomTom, le GPS de Garmin est on ne peut plus séduisant.
 
Leonas
 
Vu sur 01.net

10:24 Écrit par Jean-Michel ( Leonas ) dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.